#116 Séjour à Prague pour pas cher

Prague est une ville magnifique, souvent considérée comme étant un musée à ciel ouvert, la capitale de la République Tchèque regorge de tours et de bâtiments somptueux qui pourraient faire pâlir de honte notre chère capitale que nous adorons tant. Pour vous, voici un petit compte-rendu de mon voyage. Au programme : anecdotes, les incontournables et surtout, pleins de bons plans pour vous permettre de passer quelque jours à Prague, sans vous ruiner. 

Logement chez l’habitant via le site internet www.airbnb.fr : 150€ pour deux, 75€ par personne 
Billet d’avion EasyJet : 140€ par personne 
Budget sur place : 130€ soit 2600 KČ, taxes incluses 
Nombre de jours sur place : 6 mais 3 jours suffisent pour tout voir
Localisation par rapport au métro : Prazského Povstani  

Premier jour, vendredi 8 Août

Première galère, à Charles de Gaulle, notre hôte nous appelle pour nous dire qu’il sera en dehors de Prague toute la journée et que, par conséquent, il ne pourra pas nous accueillir avant 21h alors que notre arrivée était prévue pour 16h30.

Arrivés à Prague, nous nous dirigeons vers le bus 119 qui permet de quitter l’arrière-pays dans lequel se trouve l’aéroport pour rejoindre la civilisation. À Dejvickà, terminus de la ligne A, direction Mùstek, sur la ligne B, pour se familiariser avec l’environnement praguois, sans trop s’éloigner. À titre de comparaison, Mùstek c’est un peu les Champs Elysées de Prague : une grande avenue, des boutiques de luxes et des petites fraicheurs qui se baladent un peu partout. Les mecs sont beaux, même carrément bandants et paraissent presque tous métrosexuels. 

Après une petite balade, nous trouvons un petit passage, Pasaz Svetozor, dans lequel nous choisissons de nous engouffrer, qui mène sur un petit jardin adorable, Frantiskanska Zahrada. Nous étudions le plan de la ville en détail et décidons d’aller manger... au mcdo. Parce-que oui, un budget aussi serré nous contraint forcément à nous restreindre sur la nourriture. On peut pas tout avoir.  

Le repas englouti, c’est parti pour faire quelques courses et rejoindre notre lieu de vie. Direction la ligne C, jusqu’à l’arrêt Prazského Povstani. Après 5 minutes de marche, nous retrouvons notre hôte qui nous souhaite la bienvenue. Ca y’est, le séjour peut enfin commencer

Deuxième jour, samedi 9 Août

Réveil en douceur, aucune raison de se presser, on est ici pour encore cinq jours. Aujourd’hui, on décide d’aller visiter le coeur du vieux Prague, le quartier Staré Mesto

> Pour s’y rendre, prendre la ligne A du métro et descendre à l’arrêt Staromestkà

Une fois au centre de la Place de la Vieille-Ville, nous sommes impressionnés par la beauté rustique du lieu. Tout est ancien, tous les bâtiments sont grands, tout est beau. Nous passons par l’immanquable Horloge Astronomique avant de nous faufiler dans des petites rues anciennes. Nous nous arrêtons à l’un des restaurants vietnamien Phó, qui propose des nouilles sautées au poulet absolument merveilleuses pour à peine 79 KČ, (3 euros). 
C’est avec l’estomac bien rempli, que nous retournons sur la place pour tenter d’entrer dans l’Église Notre-Dame-de-Tyn, malheureusement l’accès à cette dernière est impossible : elle n’ouvre que pour les messes. Pour compenser notre frustration, nous décidons de monter dans la Tour de l’Ancien Hôtel de Ville en échange de 100 KČ (20 KČ tarif réduits incluant les étudiants sur présentation d’une carte d’identité, les seniors, groupes, familles nombreuses...) pour jouir d’une vue imprenable sur toute l’ancienne place ainsi que sur le centre historique de Prague. 

Le soir, notre hôte propose aux deux françaises avec qui nous partageons l’appartement de sortir boire un verre, tous ensemble. Après un dédale de rues et de chemins en tout genre à partir de l’arrêt de métro Hlavni Nádrazi, nous arrivons sur une colline qui offre un panorama extraordinaire sur Prague, brillant de mille lumières. Comptez 24 KČ (1 euro) pour une bonne bière, et 80 KČ pour un cocktail trois fois moins rempli. L’ambiance y est très détendue, beaucoup de jeunes s’y retrouvent pour boire, fumer leurs joints, et s’éclater. Nous rentrons aux alentours de minuit parmi les SDF et ivrognes qui - comme dans toute grande ville - jonchent les bancs des parcs aux alentours des transports en commun, allez-y à plusieurs, c'est un conseil. 

Troisième jour, dimanche 10 Août

Aujourd’hui, c’est parti pour aller à la découverte du quartier juif Josefov et de son musée. Il vous faut payer un billet pour entrer dans le musée et visiter, par la suite, le vieux cimetière ainsi que les synagogues se trouvant au sein du quartier. Comptez 300  (10 euros) pour avoir accès à l’intégralité du parcours, 200  (7 euros), tarif réduit. 

Dans le cimetière, les tombes sont empilées les unes sur les autres et l’ambiance y est austère, pesante, presque glauque. Nous visitons ensuite les synagogues Pinkas, Klaus et la très célèbre synagogue espagnole, considérée comme étant la plus belle d’Europe. 

Il est 13h, on a faim mais on est toujours restreint niveau budget. Direction PizzaPaolo, proche du resto de la veille situé dans le quartier StareMesto, c’est pas cher et on capte la Wifi ! 

Après manger, nous empruntons le très célèbre Pont Charles, pour rejoindre et gravir les 300 marches qui nous sépare de Hradcany, le quartier du Château de Prague. En haut, une version bas de gamme des Coldstream Guards qui veillent l’entrée du quartier, sous un soleil de plomb. Comptez 950  (34 euros), plein-tarif pour une visite complète du complexe, 850  si vous bénéficiez du tarif réduit. C’est cher mais des parcours plus courts (et donc moins chers) sont également proposés. 
Sachez que, comme nous, vous pouvez profiter de la beauté du lieu sans dépenser un sou : l’accès aux jardins royaux est gratuit et vous offre des panoramas splendides sur la ville. De quoi refaire votre photo de profil si vous voulez mon avis. 

Nous finissons par descendre et rejoignons la station de métro MaloStranska pour rentrer à la maison et faire la connaissance des deux nouvelles arrivantes. 

Quatrième jour, lundi 11 Août

Ce matin le soleil n’est pas au rendez-vous ! Ça tombe presque bien, on en profite pour aller explorer plus en profondeur le centre commercial de Pankrac, qui s’étale sur 5 étages. N’hésitez pas à monter tout en haut, vous y trouverez tout un tas de restaurants à des prix vraiment dérisoires ! Par chance, la pluie cesses après nos petites emplettes (me concernant : un maillot de bain à 169  chez Sportisimo et un sac à bandoulière d’une valeur de 179 , acheté chez NewYorker). 

Il est maintenant temps d’aller visiter la Colline de Petrin et sa très célèbre tour, la tour de Petrin

> Pour s’y rendre, partir de Malostranska, prendre le Tram 22 jusqu’à l’arrêt Ujezd, monter les marches, prendre le funiculaire jusqu’à l’arrêt Petrin

La tour de Petrin est une réplique miniature de la Tour Eiffel, d’une hauteur de 62 mètres. Mais se situant sur une colline, sa hauteur totale atteint facilement celle de Gustave. L’accès à la tour est payante, 120 pour gravir les marches, 65  tarif réduit, rajoutez 60  si vous souhaitez prendre l'ascenseur. Et oui, le confort, ça se paye !

Après mon ascension difficile au sommet de cette tour, car oui j'ai le vertige, nous nous offrons une petite balade dans le parc et atterrissons dans un champ où nous volons des pommes et des poires, moi,  perché sur les épaules de ma meilleure amie. Nous suivons un sentier de terre et atterrissons en haut d’une rue qui descend de MalaStrana Praha 1 remplie de boutiques souvenirs à des prix très abordables. 

Après 30 minutes passées à demander la localisation précise du Mur John Lennon, nous le trouvons enfin, à Velkopřevorské Náměstí. Et si vous voulez un endroit super pour fumer une clope et jouir d’une vue géniale, continuez après le mur, vous arriverez sur une grande place, allez vers les arbres, vous verrez l’Île Kampa au loin, arrêtez-vous et admirez la vue sur la vieille ville. 
Nous finissons par remprunter le Pont Charles une dernière fois et rentrons, une nouvelle fois, par la Vielle Ville que nous connaissons désormais comme notre poche. 

Cinquième jour, mardi 11 Août

Nous avons presque tout visité. Il ne nous reste plus que la Nove Mesto, le quartier de la Nouvelle-Ville, à visiter. Nous prenons notre temps, admirons la Maison qui danse et la zone qui mélange plusieurs styles architecturaux dans une parfaite harmonie. 

Notre Ticket de métro 72h (310 KČ) étant périmé, nous choisissons de tout faire à pied. Nous allons sur l’Île Slave qui offre un univers très Dawson’s Creek et fumons une clope, à défaut de pouvoir fumer un joint, en admirant le paysage. 

Nous finissons notre marche là où notre voyage à commencé, à Mustek.

Nous rentrons et nous saoulons avec une bouteille de Vodka, Bozkov achetée 160 

Sixième et dernier jour, mercredi 11 Août

Et voila, c’est terminé ! 
Pour finir en beauté, ma meilleure a une superbe idée : l’Aquapalace de Prague, le plus grand parc aquatique d’Europe ! Piscines, toboggans, spa, saunas (non, pas comme ceux du Sun City), la grande classe ! Les prix varient en fonction du temps passé à l’intérieur, je vous invite à aller les consulter

> Pour se rendre à l’Aquapalace, partir de la station de métro Opatov, sur la ligne C et prendre les bus 328, 363 ou 385 jusqu’à l’arrêt Aquapalace <

L’ambiance à l'intérieur y est très détendue, il y a beaucoup de familles, les gens s'amusent On est loin des endroits fréquentés par les petites fraîcheurs qui viennent exhiber leur tablettes de chocolat pour se sentir désirées. 

On quitte les lieux vers 17h, repassons par la maison pour prendre nos valises et nous rendons à l’aéroport de Prague Terminal 2 à 19h pour décoller et rentrer à Paris à 20h30. Je fais échanger les 320 KČ qu’il me reste pour pouvoir récolter 8 petits euros
_______________________

Impressions personnelles : Prague est une ville très belle mais aussi très mal indiquée… Les habitants ne sont pas fans des touristes et certains ne se gênent absolument pas pour vous le faire sentir. Tout le monde ne parle malheureusement pas anglais, ou font exprès de ne pas savoir le parler. Pour ce qui est des titres de transports, c'est sûrement l'arnaque du siècle… Comptez un ticket supplémentaire si vous voyagez avec… votre valise, oui, il faut un ticket pour votre valise. Paradoxalement, les guichetiers sont sûrement les dernières personnes à aller voir si vous voulez un ticket, optez plutôt pour les machines mises à dispositions (quand elles marchent) ou les petits commerces type Relay, qui en vendent également. Sinon, à part ça, j'en garde que du bon ! 

Gaylife à Prague : Je n'ai pas pu expérimenter les endroits gays de Prague, j'y étais vraiment pas pour ça. Mais je me suis quand même renseigné pour vous. Prague ne compte pas beaucoup d'établissement Gay mais le Saints, un bar assez décontracté revient assez souvent. Pour les queutards, vous trouverez satisfaction au Club ON et au Termix qui compte, paraît-il, plusieurs backrooms et sont d'après les dires plein à craquer le week-end. Ces bars se situent tous à Vinohrady. Niveau applications, Hornet et Grindr sont plus très utilisées et comme partout, on a affaire à tout types de mecs. 

Lucas Lopes

Blogueur depuis 2012. Lucas, 20 ans, suceur de bites et fumeur de joints. J'aime envisager mon écriture comme étant une forme de psychothérapie.

2 commentaires:

  1. Génial ! Tu nous donnes vraiment envie d'y aller.

    RépondreSupprimer