#120 Joyeux anniversaire Lucas ! (2)

Il y a tout juste soixante articles, je me souhaitais un joyeux dix-neuvième anniversaire, c'est bien je suis plutôt régulier dans mes publications. Aujourd'hui, je me souhaite un très joyeux vingtième anniversaire. Vingt ans. Passer le cap de la vingtaine, comme on dit. 

Il s'en est passé des choses en un an, sûrement plus que je ne l'aurais imaginé. Heureusement. Mais je déplore le fait d'en être toujours au même point et de ne pas avoir vraiment évolué dans ma vie. Et pour cause, c'est bien la première fois que j'ai autant de mal à écrire un article. 

J'ai rien à dire. 
Je trouve ça triste. Je pourrais toujours vous raconter mon programme mais malheureusement, il n'y en a pas. Ma meilleure amie passera dîner à la maison et ça sera tout. J'aurai droit au gâteau de maman, à un repas d'anniversaire au déroulement incertain, aux traditionnels messages Facebook et… c'est à peu près tout ma foi. 

Non pas que je sois, actuellement, particulièrement attristé à l'idée de rester seul et prostré le soir de mes 20 ans, c'est surtout le souvenir que j'aurai plus tard de cette soirée qui m'embête. 20 ans, c'est pas censé être l'âge où on organise la plus grosse des fêtes ? C'est pas l'âge où tout le monde s'éclate dans une ambiance folle et délurée ? Pour moi, 20 ans, c'est tout un symbole. C'est presque... un rite de passage vers le monde adulte. Que, du coup, je ne connaitrai pas, ou pas pour le moment en tout cas. 

Enfin, je vais peut-être pas la jouer mélodramatique aujourd'hui. Je vais surtout profiter de cet article spécial, parce-que oui, malgré ses allures d'ode au désespoir cet article est un article spécial, pour dire que je suis néanmoins content de tenir ce blog et d'y raconter quelque bouts de mon existence depuis un peu plus de 2 ans. Et je ne peux conclure ce post sans vous remercier, vous, et surtout les plus fidèles d'entre vous, qui êtes toujours là pour réagir à ce que je dis, me conseiller et même m'aider parfois, d'une certaine façon. Vous êtes un soutien de plus en plus important. Parler de ma vie ici, l'analyser avec vous, m'aide dans certains moments à y voir plus clair. Et ça, c'est grâce à vous, parce-que sans vous, Les secrets de Lucas - Troubles Vérités n'auraient jamais tenu 2 ans. Alors MERCI

Bon allez, ça suffit ! C'est mon jour à moi après tout :)
Alors tous ensemble, once more

Joyeux anniversaire Lucas ! 


Lucas Lopes

Blogueur depuis 2012. Lucas, 20 ans, suceur de bites et fumeur de joints. J'aime envisager mon écriture comme étant une forme de psychothérapie.

15 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire Lucas ! =)

    RépondreSupprimer
  2. "La solitude effraie une âme de 20 ans." (Molière)
    Bon anniversaire Lucas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûrement plus qu'elle ne le devrait.
      Merci beaucoup !

      Supprimer
  3. Joyeux anniversaire à toi, lu-K.

    Mes 20 ans n'ont pas été non plus vraiment inoubliables, mais pour mes 20 ans, mon frère m'a offert un 20 feuilles (que je n'ai pas été capable de fumer jusqu'au bout...)
    ->> Même si je t'ai déjà laissé entendre que je trouvais que tu fumais un peu trop, peut être pourrais-tu y penser pour marquer le coup ? :-)

    Have fun !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que de subtilités... ;)
      Merci beaucoup cher Tonio.

      20 feuilles !!!? Bordel mais c'est énorme ! Je suis incapable de te rouler ça moi, puis encore moins de te le fumer. Mais je vois bien le genre, un jour, un pote en a roulé un avec 8 toncs au bout, le truc avait la taille d'un cigare. Bref, je vais éviter de sortir le 20 feuilles (faut peut-être pas exagérer) pour cette fois. Mais t'en fais pas, je marque bien le coup quand même… Je m'en suis fait un Rue du Cloitre Saint-Merri tout à l'heure avec une pote, assis par terre tels des vagabonds ! ;)

      Encore merci !

      Supprimer
  4. Joyeux versaire jeune homme. Bises :)

    RépondreSupprimer
  5. Avec du retard, joyeux anniversaire :)

    Et puis, pour te rassurer moi je n'ai pas fait une grosse fiesta pour mes 20 ans ;)

    Pour mes 30 non plus mes deux meilleurs amis ayant décider de se brouiller fortement 3 jours m'obligeant à tout annuler...

    RépondreSupprimer
  6. quand on est seul pour ce genre d'occasions alors qu'on a tout dans la vie (une famille, même difficile, un toit, la proximité de grandes villes bassin d'emploie, des études, des vacances et de l'argents pour quelques loisirs) c'est que le soucis vient généralement de nous...il faudrait voir à t'introspecter...
    Et peut être qu'il y a aussi quelques réponses dans la science:
    http://www.atlantico.fr/decryptage/cannabis-etude-choc-deplaisante-verite-effets-consommation-recurrente-petards-alain-morel-1795727.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me prêtes ta vision de ma vie ? J'aimerais bien voir les choses de façon aussi simple ;)
      Sinon, pour te répondre, il suffit de lire ce blog pour voir que l'introspection, c'est pas ce qui manque ici

      Supprimer
    2. une introspection critique. Pas une introspection larmoyante. Je veux dire pas juste chercher en ne cherchant pas a trouver. Tu te critiques assez peu je trouve. Et quand tu le fais ce n'est que superficiel.
      Te trouves tu sociable? On dirait que tu ne l'es pas..mais cherches tu pourquoi?
      Tu n'as personnes pour tes 20ans.. soit. Mais pourquoi? pourquoi personne ne t'aime assez pour y songer et vouloir vraiment partager ce jour avec toi?
      Tu fumes beaucoup ...ca atteint ton cerveau selon toute evidence scientifique... mais pourquoi as tu ce besoin de tant fumer? Si c'est pour t'evader, t'evader de quoi? Et pourquoi choisir ce moyen plutôt que d'affronter la réalité en face?
      Etc etc
      ce sont les bonnes questions qu'il faut se poser et une foi les réponses trouvées, faire en sorte de trouver des solutions et de changer...Si tu sais et ne veux pas changer alors à quoi bon s'introspecter?

      Quand a la vision de ta vie:
      n'es tu pas parti en vacances très longtemps et au soleil?
      - sais tu que cette année moins d'un habitant de ce pays (donc bien moins d'un foyer fiscal) est parti en vacances? même dans la famille.

      N'es tu pas étudiant à la fac?
      - Sais tu que chaque année des centaines de milliers de jeunes, faute de moyens, de proximité avec une grande ville, de conseil, de structure familiale, sortent sans aucun diplôme du système scolaire? Que nombre de bacheliers n'ont pas la chance de pouvoir étudier?

      N'as tu pas quelques loisirs?
      tu sors parfois, au ciné, tu vas rencontrer des mecs etc. Crois tu que tout est si facile pour beaucoups de gens?

      N'habites tu pas la banlieue parisienne, premier et dernier bassin d'emploie en France? Desservit par des transports a vil prix (quand ailleurs on est obligé de pouvoir se payer une voiture si on veut une vie sociale et un job) . Proche d'une ville moderne où tu peux être facilement homo, proche d'autres jeunes comme toi (comprends tu la notion de désert sexuel? vas donc grinder ailleurs en France, dans les villes de 100000hbts et agglomerations plus petites qui regroupent 90% des habitants du pays pourtant, tu verras ce que c'est que de rencontrer d'autres gays...)

      Etc etc...
      Tu vois, je n'imagine rien , mais je voudrais que tu regardes tes chances et la façon dont tu décides toi, de ne pas les saisir , de les gaspiller ou de ne rien en faire , plutôt que te plaindre comme un brave petit français moyen qui n'est jamais content mais ne regardes pas pour autant la misère des autres milieux (misère humaine, sociale, professionnelle, économique, culturelle...)/.
      Moi ta vie me fait rêver, et je parie qu'elle fait rêver quelques un de mes amis. Alors soit tu assumes les looses dont tu es responsable (genre seul pour ses 20ans) soit tu changes les raisons de ce qui te déplait...mais tu peux pas ne pas vouloir changer et en même temps te plaindre de ça...

      Supprimer
    3. Merci pour l'analyse macroéconomique de l'Etat, j'y penserai lors de mon prochain partiel !

      Supprimer
  7. Bonjour Lucas,
    Je chois de haut et j'ai honte, cela ne se fait pas de souhaiter un bon anniversaire avec un tel décalage...
    Pour ce qui est de la quiétude de son célèbrement (vive les néologismes) vois le bon côté des choses. Tu aurais été plus que déçu de le fêter de façon éblouissante et que cela se passe mal, positive attitude ;)
    Imagine donc, l'année prochaine tu auras 21 ans (si si, j'ai vérifié avec ma calculette), on ira fêter ça aux states où tu pourras légalement boire de l'alcool ; tu vois qu'elle est belle la vie.
    Bisous et bon anniversaire en retard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en est encore loin des states !
      Merci beaucoup !

      Supprimer