#86 L'E-Séduction ou Comment draguer sur Internet quand on est Gay ?


Les règles du dragueur


Draguer, c’est pas facile. Encore plus quand t’es sur internet et que par dessus le marché, t’es gay. Je suis souvent catastrophé devant certains mecs qui ne savent pas s’y prendre en matière d’e-drague : profils non-soignés, photos désastreuses, adresses maladroites et orthographe déplorable, c’est parfois dur, la drague 2.0. Non pas que me considère comme un modèle à suivre ou comme un professionnel dans le domaine, si je fais cet article, c’est surtout pour tenter d’éradiquer l’expansion de certains cas-soc qui me font dresser les poils, à défaut d’autre chose. Peu importe vos motivations, que vous cherchiez l’homme de votre vie ou l’homme de votre lit pour la soirée du samedi soir, il y a certaines choses à éviter si on veut faire bonne impression, et à l’inverse, des choses qui – si on les possède – nous font partir avec un coup d’avance.*

Votre Profil
Parce-que la conversation ne fait pas tout ! Si vous vous lancez à accoster l’un des plus beaux mecs du site mais que vous disposez d’un profil d’amateur, vous pouvez être sûr qu’il vous enverra paître, vous bloquera ou au mieux, ne vous répondra pas vous laissant ainsi mourir dans votre rage pour le « no-reponse ».

·       #1 L’élaboration du pseudo
C’est une étape qu’il faut prendre au sérieux. Le pseudo, c’est votre identité virtuelle. Tâchez de faire bonne impression ou au moins de limiter les dégâts. Certains sites offrent la possibilité de changer votre pseudo une fois que vous êtes inscrit, mais ce n’est pas le cas de tous. Alors considérez qu’une fois votre pseudo choisi, il ne vous sera plus possible de revenir en arrière.

Misez pour des pseudos simples ! Un mot, un mot-composé, un prénom… Evitez les pseudos de gros lourds, genre « Boy456 » ; « Pass75 » ; « Twink18 » ; « Choman-Act » ; « BomecBM » et toute la cric. Optez pour des noms sans nombre, qui – si possible – ne témoignent pas de vos préférences sexuelles.

·      #2 Attention aux photos
Clairement, vos photos seront la deuxième chose qu’on verra après votre pseudo, surtout si le site propose des photos de profil. Evitez les photos prises dans la chambre de votre grand-mère avec des fleurs sur le papier peint et des meubles du XVIIème siècle et les photos où vous êtes affalé comme une merde sur votre chaise devant votre webcam. Mettez-vous en situation, dans un parc, sur un bateau, en foret. JETEZ vos photos de beauf avec des liasses de billets de 5€ ou celles où vous tenez entre vos lèvres un cigare éteint. Vous n’avez pas l’air cool, vous avez l’air ridicule et ça ne fait bander aucun mec.

(Si vous intégrez des photos hot à votre profil, faites les dans un endroit neutre : salle de bain, chambre, parking (histoire de donner un avant-goût de trips sexuels sympas), mais pas dans la chambre de mamie c’est gore, moche et vous avez l’air bizarre. Abandonnez les gros plans sur votre bite, ça sert à rien et c’est pas beau. Montrez au moins votre torse, c’est plus sexy)



·      #3 La rédaction du profil : les fautes
Qu’il s’agisse d’un espace illimité ou limité, la règle d’or pour votre profil est d’éviter les fautes d’orthographe. C’est excusable sur les sites où vous pouvez vous étaler sur des paragraphes et des paragraphes, ça l’est beaucoup moins sur les applis telles que Grindr ou Hornet où la rédaction de votre profil est limité à un certain nombre de caractères. D’une manière générale, ceux qui n’écrivent pas spécialement bien mais qui font l’effort de ne pas écrire comme des analphabètes dopés à la connerie de Paris Hilton, ne sont pas désavantagés par rapport aux autres.

·      #4 Le rédaction du profil : le contenu
Ne faites pas trop long, vous passez pour quelqu’un de chiant qui raconte sa vie ! Ou alors justifiez votre longueur, ce peut être parce-que votre profil est drôle ou vraiment hors-du-commun (à ce moment là, vous êtes très bien parti, l’humour est une arme redoutable en matière de drague). Mais si ce n’est pas le cas, ôtez des paragraphes, ne gardez que l’essentiel : votre prénom, votre âge, ce que vous cherchez, ce que vous voulez éviter et éventuellement une petite blague pour finir sur une note positive. Pas besoin de plus ! On s’en fou de savoir que vous venez de vous faire virer de chez Total après 5 ans de bons et loyaux services, vous n’êtes pas sur un site de rencontre pour trouver un psy, mais pour trouver un mec ! Si la première chose qu’on voit de vous est l’image d’un mec qui se plaint ou qui est particulièrement déprimé, vous partez désavantagé !

Votre Conversation
Maintenant que vous avez un profil de beau-gosse, vous pouvez prétendre pouvoir aller parler au mec qui vous fait kiffer dans l’optique de lui proposer de passer le restant de ses jours sa nuit en votre compagnie. Mais ici encore, il y a quelques règles à respecter si vous ne voulez pas passer pour un con.

·      #5 : L’approche originale
Zappez le traditionnel « salut, ça va ? », il est agaçant, inutile, prévisible et si un mec a le malheur de répondre sincèrement et de dire « non et toi ? », on peut être sûr qu’il n’obtiendra pas de réponse dans 98% des cas. Optez pour un peu d’originalité, un peu de changement mais ne vous lancez pas non plus dans la rédaction d’un pavé disant à quel point vous trouvez votre proie séduisante, vous vous mettrez automatiquement en position d’infériorité. Je vous rappelle que vous êtes des mecs !

Une blague, une petite remarque sur le profil du mec, une question, un point commun, un petit compliment (et pas une tirade shakespearienne sur la beauté)… Le tout est de la jouer le plus détaché possible sans passer par le « salut, ça va ? ». De cette façon, vous attirez l’attention du mec et son intérêt. S’il voit qu’il vous plaît trop vite, il se sentira puissant et ne vous répondra plus. Vous n’aurez fait que renforcer son égo !



·      #6 : Exception à l’approche originale 
Inversement, si vous recevez un « salut, ça va ? » évitez d’y répondre. Ça annonce déjà une conversation ennuyeuse qui ne mènera nul part. Par contre, vous pouvez faire une exception si vous voyez que le mec est super sexy et que même si la discussion risque d’être chiante, le reste ne le sera pas.

·      #7 : Les phrases de merde
Il y a tout un paquet de petites phrases de merde toutes plus agaçantes les unes que les autres qu’il faut à tout prix éviter de dire si jamais on se retrouve, par hasard, à échanger ensemble un jour. Alors, je ne sais pas, peut-être que ces phrases agacent d’autres mecs, dans le doute je vous en fait part :
-       « On peut faire connaissance ? » On a rarement envie de faire connaissance avec un mec qui vient nous voir pour nous demander si on veut faire connaissance. C’est ridicule et c’est une phrase de vieux !
-        « Tu fais quoi dans la vie ? » Pareil, c’est une phrase de vieux !
-       « Tu cherches quoi ? » C’est trop direct, et quand elle est précédée d’un « salut, ça va ? » c’est encore pire. Attendez un peu et optez plutôt pour quelque-chose genre « Tu trouves des mecs cools par ici ? », « Qu’est-ce qu’un (charmant/jeune/beau) garçon comme toi fait sur un site de rencontre ? »,  bref, gardez le fond mais changez la forme !
-       « Salut, ça va ? » ...

·      #8 : Garder ses compliments pour soi
Mise en situation : vous êtes David, parisien, 30 ans, physique banal, métier banal et vous parlez à Chris, parisien, 25 ans, star du site, le mec super sexy, accessible que par l’élite du pédé. Vous ne pouvez faire aucun faux-pas !

Gardez vos « t’es super beau », « t’es trop craquant », « t’es vachement sexy », « c’est rare les mecs comme toi sur ce site » pour vous. Le mec sait que c’est une bombe, il n’a pas besoin que vous le confortiez dans cette idée. Comme dit plus haut, vous vous mettrez d’office en infériorité puisqu’il ne vous dira jamais « Merci, toi aussi :) » (ou alors faut que vous soyez un super beau mec). Jouez la posé, comme si c’était lui qui vous draguait et non l’inverse. Si vraiment vous voulez lui faire savoir qu’il vous plait et faire avancer l’échange (certains mecs ont quand même besoin de se sentir désiré pour aller plus loin), optez pour un simple « Mignon :) ». Ca suffira.

Si vous complimentez trop, vos compliments n’auront plus aucune valeur.

·      #9 : Lui faire garder ses compliments pour lui
Même si vous êtes le mec qui a le moins confiance en lui sur toute la planète, ne demandez jamais à un mec « comment tu me trouves ? », c’est la défaite assurée. Ne cherchez pas à obtenir de compliments, montrez que vous avez confiance en vous et en ce que vous valez. Si ce n’est pas le cas, faites comme-si, parce-que je vous assure, un mec qui demande qu’on lui fasse des compliments, c’est tout sauf sexy.

Même si vous parlez à Chris, 25 ans, star du site, gardez votre dignité et n’allez pas mendier des compliments, vous passerez vraiment pour un vieux mec. Croyez-moi.


·      #10 : La rencontre
Enfin ! Tout s’est bien passé, vous avez réussi à pêcher un mec avec votre super profil et avez réussi à éveiller son intérêt pour vous grâce à une conversation maitrisée et intéressante. Mais attention, ce n’est pas gagné pour autant ! Ce n’est qu’une marche franchit, reste encore à atteindre le pallier supérieur. La première rencontre est le plus gros du travail à faire, c’est elle qui déterminera l’avenir de la relation, c’est elle qui vous confortera (ou pas) dans l’image que vous vous étiez faite l’un de l’autre.

C’est la raison pour laquelle il ne faut pas attendre trop longtemps. Sur les sites de rencontres, ça bouge vite ! On peut passer du « top contact » à « contacts oubliés » en un rien de temps. Essayez d’amener la rencontre le plus vite possible et ne vous lancez pas trop vite dans des conversations trop profondes pouvant donner une image faussée de vous-même. Tenez-vous en aux rudimentaires. N’en faites pas trop.

Pour un plan cul, vous pouvez fixer la rencontre quasi-instantanément. Même au beau milieu de la nuit, ça n’a pas d’importance.
Pour la rencontre hors plan cul, n’allez pas au delà du week-end qui arrive. Et encore c’est vraiment si vous ne pouvez pas vous libérer plus tôt parce-que vous êtes en plein rush.

Le Petit Plus
N’hésitez pas à être drôle. A faire des petits sous-entendus en beau milieu de conversation ou des propositions subtiles dans ce genre :



Ça marche la plupart du temps !

* Pour éviter tout malentendu et faciliter la rédaction de l’article, je prendrai mon cas pour une généralité.

Lucas Lopes

Blogueur depuis 2012. Lucas, 20 ans, suceur de bites et fumeur de joints. J'aime envisager mon écriture comme étant une forme de psychothérapie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire