#22 La Saint-Valentin

Une légende raconte que la Saint-Valentin prit naissance aux temps des Romains. L'empereur Claude II fit interdire les mariages parce-qu'il pensait que ses soldats n'allaient plus en guerre à cause de leurs épouses. C'est avec l'arrivée d'un petit malin, Saint-Valentin, que des mariages furent célébrés malgré les ordres de l'empereur. Suite à cette trahison, Saint-Valentin fut emprisonné par l'empereur. En prison, il fit la connaissance de la fille de son geôlier dont il tomba éperdument amoureux et à qui il adressa une lettre signée "Ton Valentin".

Bien loin des conceptions contemporaines, des bijoux hors-de-prix, des chocolats trop gras ou des soirées dans des restaurants luxueux, la Saint-Valentin devrait être un jour comme un autre si on ne nous en parlerait pas autant, chaque années. C'est vrai, qui a eu l'idée de consacrer un jour dit "pour les amoureux" dans le calendrier ? Est-ce que même quelqu'un a eu cette idée un jour ? 

Ce jour est une épreuve chaque année, non pas parce-que je me débrouille toujours pour être célibataire ce jour-là, mais simplement parce-qu'il m'agace. On n'a pas besoin d'un jour en particulier pour prouver l'amour qu'on porte à sa moitié, du moins je pense, si c'est le cas pour certains d'entre vous, je pense qu'il doit y avoir un truc qui cloche.
Selon moi, le 14 février est une convention sociale plutôt qu'une véritable occasion de diffuser son amour puissance max. Une convention sociale ou plutôt une belle occasion pour les gens en couple d'exposer sans gène et sans complexe leur bonheur. Ce jour relève presque de l'exhibition pour certain, arrêtez, le temps est suffisamment gris pour que vous en rajoutiez avec vos échanges de langues ou vos demandes en mariages sur la place public, on-s'en-fou. 

On sait tous ce qu'un couple fait durant la Saint-Valentin : il se réveille, passe une journée douce et agréable à recevoir des textos (ou sextos, c'est la Saint-Valentin, tout est permis) de son autre avec une seule hâte, qui est d'arriver au soir pour passer une bonne soirée pour enfin terminer sur une partie de jambe en l'air, normalement plus longue, plus originale, plus bonne, que d'accoutumé. 

Mais un célibataire ? Ben, je dirais que c'est essentiellement la même chose à quelques détails près : il se réveille, passe une journée à regarder les autres couples consommer leur amour comme si le feu des projecteurs n'étaient braqués que sur eux, et fini par rentrer chez lui et écrire sur son blog que la Saint-Valentin c'est naze. Pardon, je ne fais pas dans l'autobiographie. Puis, il fini par se coucher, seul, comme la veille, à attendre que le soleil se lève pour commencer une nouvelle journée. 

Rassurez-vous, ce billet n'est pas l'oeuvre d'un célibataire frustré ou d'un anti-romantique, juste d'un jeune garçon qui ne comprends pas vraiment le but de cette fête commerciale et surtout, de l'intérêt à son goût trop grand qu'on peut y porter. 

J'espère que les couples qui me lisent auront passé une bonne journée, et surtout une bonne nuit en compagnie de l'objet de leur désir. Moi, je m'en vais retrouver mon Valentin pour une folle soirée, comme tous les soirs, et comme c'est la Saint-Valentin, je peux me permettre de vous montrer son visage. 


Et oui...

Et je ne parle même pas du joint qui, au vue des circonstances, s'avère être indispensable. 
Sur ce, je vous embrasse tendrement.

LL

Lucas Lopes

Blogueur depuis 2012. Lucas, 20 ans, suceur de bites et fumeur de joints. J'aime envisager mon écriture comme étant une forme de psychothérapie.

2 commentaires:

  1. C'est la Saint Sopalin pour les célibataires :)

    RépondreSupprimer
  2. On va avoir un problème Lucas : On a le même petit copain :3

    RépondreSupprimer